21 mai 2006

Transversale africaine #1


lle de Marlodge janvier 2006
Sénégal, maison des esclaves sur l'île de Goré, taxis brousse colorés, forêts de baobabs et pirogues de pêcheurs dans le Siné Saloun...

2000 km dans la poussière, sur des routes défoncées, croisant les taxis brousse bondés qui sillonnent le pays de long en large, gros porteurs en provenance de BAMAKO, sur la transversale qui mène au Mali voisin, pistes de sable bordées de villages de cases, suivant le fleuve majestueux, le littoral et les pêcheurs qui affrontent l'Atlantique avec leurs pirogues multicolores, espaces pacifiques réservés aux oiseaux migrateurs, envols de grands pélicans au-dessus des têtes qui ne pensent plus à rien, à rien qu'à l'instant en sirotant un thé sénégalais avec le gardien du campement...
Mambo est un vrai maître de thé, quelle dextérité. "Un thé à Kédougou", voilà un but de voyage intelligent !

L'Afrique, entre beauté et laideur, misère et richesses, emplie d'incohérences, de différences, un autre monde qui demande un temps d'adaptation mais qui ne laisse guère indifférent celui qui sait voir autrement, qui peut abandonner ses préjugés, ses habitudes et son confort occidental.

L'Afrique porte en elle une vibration de vie que je ne retrouve plus guère ici. L’Europe s'endort, l'Afrique va bientôt s'éveiller… Le continent laissé pour compte est tellement attachant...


2 Comments:

At 8:00 PM, Anonymous Anonyme said...

très beau blog, belle écriture , du talent , de la poésie, de l'élégance

 
At 12:19 AM, Anonymous Anonyme said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home